LA BONNE RÉSOLUTION EST EN VOUS !

Avez-vous remarqué, en ces premiers jours de janvier, qu’à peine après avoir échangé nos vœux, LA question fuse : « Alors, c’est quoi ta résolution, cette année ? ».

La bonne résolution… Cette chose bateau à laquelle on se plie, ne fût-ce que quelques secondes (le temps d’émettre une bonne résolution et de l’oublier de suite). Sans même réfléchir à ce qu’on fait ni à ce qu’on dit. On se trouve un truc, genre le trio de tête « maigrir-arrêter de fumer- faire du sport ». Vite fait bien fait, hop ! Emballé c’est pesé !

Et pourtant, en y réfléchissant bien, la bonne résolution, c’est davantage « en quelle couleur est-ce que je souhaite peindre mon monde, cette année ? ». Ou encore « A quoi est –ce que je souhaite que mon année ressemble ? ».

Ou mieux ! « Qu’est-ce que je me souhaite à moi, et comment vais-je tout mettre en œuvre pour l’obtenir ? ».

La bonne résolution est en vous….

Certes, je ne doute pas un seul instant que votre désir de maigrir /faire du sport/ arrêter de fumer soit sincère et utile. Mais voyons … La bonne résolution de l’an neuf, ce n’est pas se coller une corvée à faire pour se mettre en paix avec sa conscience. C’est plus que ça. Et vous pouvez le trouver : c’est quelque part en vous.  

Soyez honnête, sincère, courageux aussi.

D’une certaine façon, il est plus facile de se choisir un item du trio habituel des bonnes résolutions, de ne pas vraiment s’y coller, et d’arriver fin de l’année sans avoir rien obtenu et de déclarer sous le ton de la rigolade « moi cette année, j’ai choisi tagada et je n’ai évidemment tenu que deux semaines ». Hilarité générale. C’est tout le monde pareil. On repart pour un tour dès janvier prochain.

Mais honnêtement hein ? Regardez votre vie, demandez-vous ce que vous aimeriez changer. Je suis certaine qu’il ne vous faudrait pas des heures pour trouver, je fais même le pari que vous en parlez à longueur d’année …

« Oh ? Cette chose-là ? », Allez-vous me dire, « ah non ! c’est un trop gros morceau, je ne peux pas en faire une résolution ! ».

Ok, ok. Qui vous a dit qu’il fallait manger le mammouth en un seul repas ? Vous pouvez manger petit bout par petit bout. Ça demande du courage et de la discipline, mais c’est largement faisable.

Commencez par vous demander « Cette résolution-là, que demande-t-elle comme comportement, compétence, effort ? »

Parce que c’est par là qu’il faut commencer. Votre résolution représente l’éléphant. Les comportements à mettre en place, les compétences, les efforts, (les qualités, les moyens et j’en passe…) sont les petits morceaux d’éléphants que vous mangerez petit à petit.

Exemple : Cette année, c’est décidé, je veux être plus assertive.

Pour être plus assertive, comment dois-je me comporter ? Quels sont les compétences dont j’ai besoin ? Que dois-je mettre en place ?

Par exemple, au lieu de rester en retrait et de ne rien dire en réunion, je décide que je donne mon avis au moins une fois par réunion.

Oui, mais je ne me sens pas à l’aise à l’idée d’intervenir. OK. Donc peut-être que si, quand je reçois l’agenda de la réunion, je prépare par écrit mes idées et mes réflexions, je pourrai m’appuyer sur elles le moment venu ?

On ne peut pas tout contrôler, mais on peut au moins se préparer non ?

Du coup, au lieu de prendre la résolution « je veux être plus assertive » je peux choisir « je prépare mes réunions ».

Ah ! Pour préparer mes réunions, il va falloir que je sois organisée et disciplinée. Ok, donc je peux m’exercer à la discipline et à l’organisation en préparant mes réunions. Une fois que je serai rompue à l’exercice, je pourrai même transposer ma discipline et mon organisation dans autre chose !

Vous voyez où je veux en venir ? Petit morceau par petit morceau.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde. (Gandhi)

La bonne résolution de l’année, c’est avant tout une décision de changement que nous souhaitons apporter à notre vie.

Au lieu de chercher midi à quatorze heure et de vous trouver un grand projet, une grande bonne résolution, vous pouvez aussi décider que le changement commence par vous et par les bonnes questions à se poser.

Quels sont vos besoins ? Etes-vous suffisamment  vigilant(e) à y répondre ? Ou bien avez-vous tendance à vous oublier complètement au profit de votre conjoint, votre famille, vos amis, vos collègues, votre chef ?

A quand remonte la dernière fois où vous avez fait un truc rien que pour vous ?

Attention ! Je ne parle pas de tout plaquer pour aller faire le Machu Pichu a pieds avec des copains en laissant madame ou monsieur se dépatouiller seul (e) avec les mômes pendant des semaines !

Je parle d’instaurer des aspects ou des choses « non négociables » dans votre vie. Avoir le temps de manger (matin, midi ou soir), c’est non négociable. Je fais en sortes d’y arriver. Quoi qu’il arrive.

Quoi qu’il arrive, je ne déroge pas à ma soirée entre filles / mecs le 3e jeudi du mois, à ma séance de sport le mercredi, à ma sortie à la bibliothèque tel jour, à ma ballade dans la nature, durant une heure, le samedi. Et je demande de l’aide à mon conjoint pour qu’il puisse prendre le relais afin que je puisse me tenir à cette promesse non négociable que je me suis faite.

Est-ce que je prends suffisamment soin de moi ? Est-ce que je m’entoure des bonnes personnes ? Est-ce que ce que je fais, ce que je décide, ce que j’accepte est juste pour moi ? Ma bonne résolution, c’est peut-être de veiller à être dans ce qui est juste pour moi (entendez, ce qui est dans la justesse, pas ce qui est seulement pour moi).

Tout simplement. Si je fais attention à être dans ce qui est juste pour moi, je serai attentif (ve) à certaines choses importantes pour moi au travail, par exemple : être assertive au travail, me développer, prendre du grade, savoir dire non, mettre des limites, prendre le temps de manger, garder de la distance avec les choses, ne pas prendre tout pour moi etc…

L’effet Papillon

Chacun fait sa part, petit à petit. Et ça produit quelque chose de grand. C’est l’effet papillon.

On commence par soi, et ce faisant, on change les choses. Si je respecte davantage mes besoins, si je les exprime, si je prends soin de moi, j’autorise mon conjoint à faire de même, car il se sentira libre de le faire, lui aussi. Mes enfants verront que je suis attentive à cela, et prendront exemple. Mes amis observeront ces changements aussi, et auront peut-être envie de le faire, idem pour les collègues et de fil en aiguille, les petits changements deviendront grands. Quand, sous l’effet de votre comportement envers vous-même au départ, le respect des limites et des besoins de chacun sera respecté au travail, par exemple, ça sera un grand changement parti d’un changement tout personnel.

Ne doutez pas de l'importance d'une résolution intérieure.

Alors ? Quelle est votre Bonne Résolution de l’année ??!

http://www.humanrevealator.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Heide Chestnut (mercredi, 01 février 2017 06:16)


    Hi! Do you know if they make any plugins to protect against hackers? I'm kinda paranoid about losing everything I've worked hard on. Any recommendations?

  • #2

    Barabara Humiston (samedi, 04 février 2017 04:44)


    Awesome post.

  • #3

    Marchelle Steve (mardi, 07 février 2017 10:19)


    I was excited to find this web site. I wanted to thank you for ones time just for this fantastic read!! I definitely liked every little bit of it and I have you bookmarked to look at new information on your blog.