Où sont les femmes ?

 

On dit souvent que les femmes n'osent pas se hisser à des postes importants, qu’elles sont leur propre ennemi, minées d’avance par ce critique interne qui tue trop souvent dans l’œuf leurs initiatives créatrices.

 

Mais pourquoi n'osent-elles pas ?

 

Voici une liste (non exhaustive) des principaux freins à l’évolution des femmes vers des responsabilités de Direction :

 

 

·      Les responsabilités familiales pèsent encore beaucoup sur elles,

·      La culture d’entreprise s’adresse en priorité aux hommes
,

·      Le manque d’expérience des femmes dans la direction générale ou la gestion d’une activité


·      Le manque de mentors ou modèles féminins à des responsabilités élevées,

·      Peu de politiques et programmes favorisant l’égalité dans les entreprises
,

·      Stéréotypes et préjugés dont sont victimes les femmes,


·      Manque de formation aux fonctions d’encadrement pour les femmes,


·      Peu de flexibilité dans les horaires de travail,

·      Discrimination fondée sur le genre dans le recrutement et les promotion
s.

….

 

Vous me direz, rien de neuf sous le soleil et vous avez raison.

Nous ressassons ces freins depuis des années et concrètement, que faisons nous pour les lever réellement ? Nous les femmes en première ligne ?

Et si le fameux plafond de verre était principalement dans notre tête ?

 

Ce phénomène est sans doute éducatif, culturel, sociétal, et une question pourrait-être : "moi, en tant que dirigeant(e) ou manager, que puis-je y faire, comment puis je les inciter à s’exposer davantage, à prendre des risques " ?

 

 

Voici quelques pistes :

 

- Vous êtes vous-même une femme

Demandez-vous si vous osez autant que vos collègues masculins ou vos équivalents hommes chefs d’entreprise.

Votre ambition est-elle de même nature ?

Que visez vous ?

Quels moyens allez vous utiliser ?

Quand allez vous le faire ?

Comment vous percevez vous ?

Comment pensez vous que les autres vous perçoivent ?

Quels sont vos appuis, vos « sponsors » ?

Qu’apportez vous à l’entreprise ?

Vous pensez-vous aussi apte au grand succès que vos collègues masculins ? 

 

- Vous avez des femmes
 parmi vos collaboratrices

Ayez conscience qu’elles seront sans doute plus discrètes que leurs équivalents masculins quant à l’expression de leurs ambitions et de leurs succès.

Questionnez-les et inspirez-les.

Où ont elles mis leurs priorités, qu’est ce qui a motivé leurs choix ?

Si elles vous semblent brillantes, plantez des petites graines pour plus tard en leur demandant « dans 2 ans, 5 ans, où t’imagines-tu ? »

Quels éléments (internes ou externes) seraient susceptibles de faire barrage à leurs projets ?

Comment pouvez vous les contourner ?

Comment aller plus loin encore ? En ont elles envie ?

 

- Vous êtes un homme

Prenez conscience qu’une femme ayant accédé à des responsabilités élevées n’est pas forcément une femme qui a endossé un costume et une cravate et qui singe les comportements de ses collègues masculins.

Le leadership est avant tout cette capacité à donner envie aux gens de monter à bord avec vous et il est fortement lié à ce que la personne dégage.

L’amalgame est souvent fait entre leadership et poste à haute responsabilité et l’image du leader est souvent associée à la puissance et à la force, attributs masculins.

Messieurs, acceptez que le standard du leadership au féminin soit quelque peu éloigné de ce modèle et se déleste un peu de testostérone…

On dit que les femmes sont plus passionnées, concrètes, pragmatiques et orientées résultats. Là où l’homme va chercher à briller, à marquer des points, la femme cherchera à faire prendre les décisions dans l’intérêt collectif, par exemple.

 

Et si les femmes aux postes de décision étaient un complément naturel au pouvoir masculin ?

 

Le 8 mars, c'est la journée de la femme.

Offrez l’opportunité à vos collaboratrices de faire le point sur leurs envies, de prendre le recul nécessaire pour allier réussite professionnelle et équilibre personnel.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0