3 Choses à savoir pour relooker votre CV

 

Il ne manque pas de conseils et d’informations sur le net concernant la meilleure façon de rédiger et de présenter votre CV.

 

Cela va dépendre de beaucoup de choses, la culture (les français sont très classiques et accordent beaucoup d’importance au parcours académique lorsque les anglo-saxons s’attachent à ce que la personne sait faire), la cible (secteur bancaire ou PME ? Top management ou début d’expérience ?), votre expérience (CV plus ou moins long), la pertinence des informations à y mettre suivant votre profil (commercial ou non, production ou non etc). Tout cela est facilement accessible en utilisant un moteur de recherche.

 

Mais, en définitive, à quoi être vraiment attentif ? Comment retenir l’attention ?

 

Voici 3 choses à savoir pour relooker votre CV :

 

1. Il doit vous ressembler

 

Votre CV vous représente. C’est votre « Agent ».

 

Il est donc crucial qu’il ne passe pas directement des mains de celui qui le lit – en première ligne de sélection – à la poubelle ! Ce que vous voulez, c’est obtenir un rendez-vous !

 

 La longueur

 

Oubliez le CV en une seule page ! Votre CV doit vous représenter, si vous avez 15 ou 20 ans d’expérience, cela va être difficile de mettre en avant votre expérience sur une seule et unique page. Votre CV peut faire plusieurs pages. Veillez juste à être concis.

 

La forme

 

Même s’il doit vous ressembler, si vous êtes quelqu’un de créatif, inutile de vous perdre en couleurs et images qui chargent le document et perdent le lecteur. Sans compter que trop de fantaisies peut vous discréditer plutôt que de mettre en avant votre sens de l’esthétique ou de la créativité. Restez sobre. Et clair.

 

 

2. Il doit faciliter la vie de celui qui le lit

 

Clair et concis

 

Il doit être clair. C’est une carte de visite : pas de phrases longues et alambiquées en « je ».  Préférez les puces ou numéros. Tout comme l’entretien, vous avez quelques secondes pour convaincre le lecteur de poursuivre sa lecture !

 

 

 

Complet

 

Bien que concis, il doit être complet : veillez à quelques points essentiels :

 

  • Pas de « trous » dans la chronologie, cela rend le lecteur suspicieux

  • Il doit reprendre les réalisations clefs et pertinentes

  • Il doit préciser le savoir –faire acquis  à chaque étape

  • Ajoutez des chiffres : chiffre d’affaires atteint grâce à vous, ou économies réalisées grâce à votre travail, ou encore, budget dont vous avez eu la charge. Nombre de personnes gérées pour les managers, taille de ou des équipes, en report direct ou en « doted line ». In situ ou en transversal. Local ou international.

 

Checker – thicker … Bref, Cocher

 

Si vous avez de la chance, vous avez rencontré un décisionnaire à une soirée « réseau » et c’est à lui que s’adresse le CV : vous avez déjà discuté et il sait de quoi il retourne. Malheureusement, ce n’est pas souvent le cas. Et votre CV est lu, en première instance, par une personne des ressources humaines, qui a la mission de vérifier que les compétences et expériences demandées sont bien présentes dans votre CV. Facilitez-lui la vie ! Permettez-lui de cocher les différentes informations recherchées en rédigeant votre CV de manière à ce qu’elle trouve vite et bien l’information recherchée.

 

 

 

Pour les managers, les informations recherchées, outre la compétence technique liée à votre métier :

 

  • Chiffres (comme cité plus haut : budget, CA, équipes..)

  • Scope : national ou international.

  • Equipe : en ligne directe ou en doted line. In situ ou bien à l’international (remote en anglais)

  • La ligne de reporting : habitude ou non d’interagir avec le Top Management ou pas. Avec le Conseil d’Administration ou pas. En reporting direct ou doted line.

  • Les responsabilités clefs

  • Les voyages : habitude de voyager ou non.

 

Pour les jeunes moins ou pas expérimentés, les informations recherchées, outre la compétence technique liée à votre métier :

 

  • Les expériences – même jobs d’étudiants- au cours desquelles vous pourriez avoir acquis l’expérience requise pour le poste visé.

  • Votre parcours académique

  • Les stages que vous avez effectués (en ligne ou non avec le métier ou à tout le moins les études).

  • Ce que vous avez appris / acquis comme compétences à l’occasion de vos stages ou de votre première expérience.

  • Ce que vous souhaitez en termes de développement professionnel.

 

3. Il doit être impeccable

Orthographe

 

Aucune faute d’orthographe ou de grammaire ou de syntaxe. Faites-le relire encore et encore.

 

Aéré et sobre

 

Evitez les fantaisies, les excès en général : couleurs, images, etc.

 

Vous avez donc compris, votre CV parle de vous, vous n’êtes pas là pour sourire et donc donner une première bonne impression lorsque la personne le reçoit. Il est donc essentiel de bien veiller à ces points afin de lui donner l’envie de vous lire et de vous convoquer ensuite.

 

Vous pouvez toujours demander conseil à un professionnel. Evitez cependant de demander à plusieurs personnes, car chacun a sa façon de faire, et vous allez être plus perdu que rassuré.

 

Faites-vous confiance ! Et posez-vous la question : si j’étais à la place de la personne, aurais-je envie de lire ? Trouverais-je les informations que je recherche ?

 

 Bonne chance !!

 

 

http://www.humanrevealator.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0