De la Gratitude…

 

Epoque des bilans, du temps pour soi, de la réflexion : la fin d’année s’y prête particulièrement. Vous avez sans doute déjà commencé, peut-être même « malgré vous » (ou à l’insu de votre plein gré ;) ), à faire le point et vous êtes tout naturellement tourné sur les changements d’ordre professionnels.

 

Souhaiter des changements dans votre vie est naturel et même souhaitable : c’est ce qui vous fait évoluer, vous donne un nouvel objectif à atteindre.

 

Le fonctionnement de notre société tend à nous emmener vers plus de performance, plus d’envies, plus de souhaits, plus de « … à atteindre ». Quel est le next step ? Quel est le prochain projet, fût-il privé ou professionnel ?

 

Pourtant, un élément est essentiel dans une réflexion : la gratitude.

 

De quoi êtes-vous reconnaissant ? Qu’avez-vous atteint dont vous êtes fier ? Quels sont les aspects de votre vie qui vous rendent heureux ? Retour sur le concept de gratitude et ses bienfaits…

 

 

La gratitude, c’est quoi ?

 

La gratitude est en fait un sentiment de reconnaissance que nous éprouvons envers quelqu’un, pour une action qu’il a posée ou un comportement qu’il a montré, ou envers quelque chose, une situation, pour quelque chose qui nous pousse à dire « merci » !

 

Un réflexe pas si naturel que ça.

 

La gratitude n’est pourtant pas un réflexe si naturel. Bien entendu, nos parents nous ont appris à dire bonjour, merci, cela dit, nous le faisons presque davantage par réflexe qu’en toute conscience. D’autre part, notre éducation, surtout scolaire, nous a poussé à avoir ce qu’il reste à faire, comment s’améliorer, quel est le prochain objectif, comment être encore plus performant : bref, nous avons appris à mesurer l’écart entre ce que nous sommes/ avons et ce que nous souhaitons atteindre. Mais reconnaître l’acquis, le chemin parcouru, les efforts consentis, se sentir fier de ce qu’on a fait ?

 

Et pourtant …

 

Un geste de bienveillance envers soi et les autres.

 

A force de vouloir ce qui n’est pas encore, à force de mesurer ce qui nous en sépare, nous provoquons plusieurs choses, principalement corrélés à la frustration : nous ne sommes pas à la hauteur, nous nous sentons insatisfaits, voire nous nous jugeons (nuls par exemple, looser…). Cependant, il y a fort à parier que nous ayons déjà consenti un grand nombre d’efforts, ayons fait preuve d’une grande discipline, sans (presque) jamais dévier du « droit chemin » pour atteindre notre but… Il y a fort à parier, également, que vous ayons déjà considérablement amélioré notre situation, que nous nous soyons déjà amélioré nous-mêmes, que notre situation en général se soit améliorée.

 

Il en va de même pour notre entourage : exiger des efforts de nos collègues, enfants, amis… en gardant toujours en ligne de mire ce qu’il faut atteindre, c’est bien. Cela focalise sur l’objectif et c’est l’un des b à ba du succès. Cela dit, reconnaitre les efforts et le chemin parcouru est essentiel pour capitaliser de la confiance, des expériences de références positives, l’estime de soi, la fierté même. Cela constitue un carburant pour nous et nous permet d’avoir de l’énergie pour continuer.

 

Tout simplement, nous sentir reconnaissant, pour ce que l’on a, ce que l’on est, c’est nous apporter de l’amour, et poser un acte de bienveillance envers nous-mêmes – ou les autres – montrant que nous nous apprécions ou apprécions les autres.

 

Prendre conscience du chemin parcouru et/ou de notre chance

 

Nous vivons à 100 à l’heure la plupart du temps et nous ne nous rendons même plus compte de ce que nous avons ou sommes devenus.

 

Prendre le temps de s’arrêter et de considérer ce pour quoi nous nous considérons comme chanceux peut grandement changer notre point de vue sur notre vie en général.

 

De nombreuses études en confirment les bienfaits

 

De nombreuses études font état d’une nette amélioration de la santé, du bien-être spirituel, du sommeil, de l’humeur, d’une diminution de la fatigue, mais aussi de marqueurs biologiques d’inflammation par exemple, chez les personnes faisant un exercice de gratitude chaque jour. Rébecca Shankland, maitre de conférences à l’université de Grenoble –Chambéry et auteur de La Psychologie positive » (Dunod) explique que les personnes qui éprouvent de la gratitude repèrent davantage les événements positifs de la vie et les retiennent plus que les personnes moins reconnaissantes.

 

Etre reconnaissant permet donc un regard plus positif sur la vie. Cela diminue le stress, permet d’éviter certaines maladies ou d’en guérir plus vite, améliore les relations inter-personnelles et l’estime de soi.

 

Vision globale.

 

D’un point de vue plus holistique, la reconnaissance modifie considérablement le paradigme relationnel. Au lieu de voir l’autre comme une menace ou un compétiteur potentiel, reconnaitre ses qualités ou la qualité de la relation permet un effet levier sur les synergies, les talents et les forces. Cela pourrait bien modifier les relations vers la collaboration et l’entr’aide. Cela modifierait notre relation à la nature : être reconnaissant pour tout ce que la nature (la Terre) nous donne nous rendrait probablement plus enclins à y faire attention, à la protéger. Cela nous permettrait aussi de moins nous juger nous-mêmes, nous trouver « aimables » (dignes d’être aimés).

 

Alors, avant d’attaquer les bonnes résolutions de la nouvelle année, pourquoi ne pas se pencher sur ce que nous avons accompli à date ou sur nos relations et nous sentir reconnaissants ?

 

Comment ?

 

  1. « Le Bilan »

 

Choisir des catégories

 

On peut dire merci pour :

 

  • Quelque chose que nous avons la chance de posséder

  • Envers quelqu’un

  • Envers soi

  • Envers une relation

  • Envers la vie en général

 

Ecrire merci.

 

Pour chaque catégorie, déterminer 1 à 3 raisons d’être reconnaissant.

 

Relire la liste et apprécier chaque item.

 

A la lumière de cet exercice, peut-être avez-vous envie de changer de bonne résolution ? ou d’en modifier la teneur ?

 

 

2.« La Routine de Gratitude »

 

Chaque jour, écrire 3 mercis

 

Commencez par vous acheter un cahier de gratitude.

 

Chaque jour, pendant 15 jours pour commencer, écrivez 3 mercis pour quelque chose que vous avez reçu, quelque chose dont vous êtes fiers, quelque chose que quelqu’un a fait pour vous, …. Inspirez-vous des catégories ci-dessus.

 

Le vase à estime de soi

 

Choisissez un vase transparent et disposez le là où votre regard se pose régulièrement.

 

A chaque fois que vous êtes fier de vous-même, ou que vous avez le sentiment de quelque chose d’accompli et que vous vous sentez reconnaissant, mettez-y une bille (ou un caillou, ou une fleur artificielle). A mesure que vos succès s’additionneront, votre vase se remplira et vous aurez un sentiment de satisfaction et de gratitude à chaque fois que vous poserez les yeux dessus.

 

La boite à Gratitude

 

Choisissez une boite dans laquelle vous déposerez un billet « merci » à chaque fois que vous vous sentirez reconnaissant. Prenez le temps de relire les billets régulièrement.

 

En famille ou en équipe, la boite à gratitude peut être nominative et chacun peut déposer un merci à dans la boite de l’autre à chaque fois qu’il souhaite montrer sa reconnaissance.

 

 

 

http://www.humanrevealator.com

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0