Trop vieux pour trouver un job ?

 

Je suis quinqua et je cherche un job.

La personne qui m’accueille à Pôle Emploi me reçoit avec un air compatissant et me dit avec précaution et délicatesse que « ça risque de prendre un peu de temps pour retrouver un emploi, et qu’il faudra probablement faire des sacrifices sur le package salarial … »

 

Même si la stratégie de recherche doit être adaptée, chercher et décrocher un job après 50 ans ne doit pas sembler être mission impossible (et même si telle était notre perception, nous allons l’accepter ….la mission :-)

 

Voici cinq points qui nous paraissent essentiels dans une stratégie de recherche d’emploi spécial 50 +

 

1.     Privilégier les PME

Les PME ont besoin de polyvalence, de compétences transversales, de recul et de maturité que les séniors peuvent leur apporter. Elles sont aussi certainement plus ouvertes à des parcours plus atypiques que les grands groupes qui recherchent avant tout des « talents » et des profils plus formatés et classiques aux parcours linéaires. Pensez missions ponctuelles et considérées comme ingrates vues de l’intérieur : restructurations, revue des process, maîtrise des coûts, management de transition, lancement d’un nouveau produit …

En revanche, Il est probable qu’un patron de PME vous demande de revoir vos prétentions salariales.

 

2.     Identifier et solliciter son réseau

Il faut entendre par là les réseaux sociaux, incontournables, mais aussi les réseaux « réels » tels que les anciens collègues, la famille et les autres connaissances en général… Aller aux salons et forums emploi peut  également s’avérer utile pour se constituer un réseau et rencontrer des employeurs ouverts aux 50 +.

 

3.     Mettre en avant son expérience

Plutôt que de « camoufler » votre séniorité dans la dernière rubrique de votre CV, mettez en avant votre expérience et montrez vous en fier. C’est votre atout principal, détaillez vos compétences transversales acquises au fil des années, celles qui seront transposables dans des domaines différents de ceux dans lesquels vous avez exercé.

Soulignez vos actions et réalisations principales, mentionnez les résultats obtenus (en termes chiffrés si possible).

Ce capital de connaissances sera à mettre en avant également lors des entretiens.

Autres arguments qui feront la différence :

·      du fait de votre expérience, vous serez opérationnel, donc « rentable » rapidement,

·      vous aurez besoin de moins de formations qu’un profil junior,

·      vous serez plus fidèle à l’entreprise qu’un candidat plus jeune qui changera d’employeur au bout de trois ans au gré des opportunités.

 

 

4.     Donnez une image d’actif aux recruteurs

A 50 ans, on reste jeune et plein d’énergie.

Les enfants sont plus grands, parfois ils ont quitté le domicile familial et vous laissent davantage de temps pour reprendre les rennes de votre vie et redéfinir un projet.

Montrez que vous êtes motivés par le poste que vous convoitez. Ne parlez pas des années qui vous restent à faire ou des trimestres qui vous manquent. Dites plutôt que vous souhaitez poursuivre votre carrière et que vous n’envisagez pas d’arrêter de travailler.

 

 

5.     Check-list avant de répondre à une candidature

 

·      Mon profil correspond-il  à l’offre et au poste ?

·      Me suis bien renseigné(e) sur l’entreprise ?

·      Ai-je  adapté mon CV et personnalisé ma lettre de motivation ?

·      Ai-je  bien relu ma lettre et mon CV ?

·      Ai-je  prévu des questions à poser sur l’entreprise ?

·      Suis je préparé(e) pour l’entretien ?

·      Est-ce que j’ai vraiment envie de travailler dans cette entreprise ?

 

 

 

 

 

 

·      

·       

 

 

 

 

 

 

 

 


             

            

          



 

Écrire commentaire

Commentaires: 0